Le gouvernement souhaite-t-il paralyser la commission SIAMU?

21 mars 2018  — Divers

348416637_B973354965Z.1_20140816081525_000_GFS2V7IPB.3-0
Le Chef de groupe MR au Parlement bruxellois, Vincent De Wolf, a demandé à plusieurs reprises la communication de pièces essentielles (les procès-verbaux des conseils de direction) avant que ne soit interrogées la représentante du cabinet Jodogne et la Secrétaire d'Etat. Cette demande a été actée notamment le 23 janvier dernier et a été réitérée lors de réunions ultérieures.

La Secrétaire d'Etat a été en défaut de répondre à ces demandes répétées.

Après que Vincent De Wolf ait saisi le bureau du Parlement, la Secrétaire d'Etat a répondu qu'elle mettait cette demande sur la table du gouvernement, laquelle a chargé le SIAMU du répondre alors même que ces documents sont en possession du gouvernement.

Premier coup de théâtre, le SIAMU sous l'autorité de la Secrétaire d'Etat plutôt de de répondre a saisi la CADA de la dite demande.
Il y a une quinzaine de jours, le président du Parlement après une nouvelle intervention au bureau élargi a sollicité que la CADA se prononce d'urgence.

Lors de la réunion de la commission SIAMU de ce jour, il est apparu que les dits documents ne sont toujours pas communiqués. Dès lors, la commission est remise sine die dans l'attente de ceux-ci.

Vincent De Wolf dénonce cette situation qui lui paraît gravement inacceptable dans la mesure où elle conduit à paralyser l'action parlementaire.