Le MR veut supprimer l’effet dévolutif de la case de tête pour les élections communales

7 novembre 2017  — Divers

ballot-1294935_960_720Le système politique belge est d’une grande complexité et le système électoral ne déroge pas à cette règle. Les partis politiques disposent d’une influence considérable dans la nomination des futurs élus. L'ordre de présentation de la liste choisi par le parti est imposé à l’électeur car les votes effectués en case de tête sont attribués à concurrence de la moitié aux candidats selon leur place dans cette liste, favorisant les premiers candidats.

Le groupe MR par la voix du député Alain Destexhe a présenté aujourd'hui en commission sa proposition de texte qui vise à supprimer cet effet dévolutif de la case de tête pour les élections communales afin de redonner au choix de l’électeur tout le poids qu’il mérite et de renforcer la démocratie représentative. Par ailleurs, Alain Destexhe a aussi expliqué que l’égalité entre les candidats serait rétablie puisque les candidats ayant obtenu le plus de voix de préférence seraient désormais élus, quelle que soit la place plus ou moins favorable occupée sur la liste.
Le texte libéral a ainsi été discuté aujourd'hui en commission des affaires intérieures du Parlement bruxellois mais n'a pas été voté.

Si le député Alain Destexhe s'est félicité d'une certaine forme de consensus pour faire évoluer le système électoral dans sa globalité (y compris au regard de la question de la suppression des suppléants au niveau régional), il a tout de même déploré l'incohérence au sein du Parti Socialiste qui a voté la suppression en Wallonie mais qui rechigne à faire de même à Bruxelles... "L'argument principal donné par les socialistes a été celui qu'il ne valait mieux pas toucher au droit électoral un an seulement avant les prochaines élections, je rappelle quand même que nous avons déposé le texte en avril 2015, soit il y a 2 ans et demi..."