Gouvernance – le groupe MR souscrira au texte mis sur la table

19 juillet 2017  — Divers

people-2344401_960_720

Le MR souscrira au texte reprenant une série de mesures en matière de gouvernance sur lesquelles il y avait un large consensus au sein du groupe de travail sur l'amélioration de la gouvernance en Région bruxelloise, a indiqué mercredi midi son chef de groupe au Parlement régional, Vincent De Wolf.

Le Parlement bruxellois prendra en considération jeudi 21 juillet 2017, lors de sa dernière séance plénière, un ensemble de propositions relatives à la transparence politique. Celles-ci sont issues du groupe de travail "bonne gouvernance" installé en son sein depuis plusieurs mois.
Vendredi dernier, une tension était apparue au grand jour entre plusieurs formations politiques - moins sur le contenu des propositions que sur le contexte général ambiant des perspectives de changement de majorité, ou non.

L'intention du MR de solliciter un temps supplémentaire afin d'analyser la validité juridique de dispositions qui n'avaient pas recueilli l'avis de la section législation du Conseil d’État avait été perçue par certains comme une manœuvre de retardement, ce dont s'était défendu M. De Wolf.
Selon lui, il s'agissait notamment de s'assurer de la parfaite solidité juridique des dispositions visant à instaurer l'obligation pour les bourgmestres et les échevins bruxellois de publier la liste des mandats privés et des rémunérations relatives.

Fort de cette analyse, le MR a signé mercredi matin l'ensemble des textes concernés.
Par la voix de son chef de groupe, Vincent De Wolf, le MR a demandé mercredi que ces textes fassent l'objet des débats parlementaires nécessaires à leur adoption dès la rentrée parlementaire.
Ceux-ci permettront, notamment, une révision complète des règles de transparence des mandats et des rémunérations, le renforcement des procédures de déclarations, de contrôle et de sanctions à l'égard des mandataires défaillants. Ils permettront, du reste, l'instauration d'une cellule "transparence" au sein du Parlement bruxellois et d'une commission de déontologie.

"Au delà des réflexions qui animent les formations politiques en vue de la formation des nouveaux gouvernements régionaux, le parlement bruxellois doit saisir l'opportunité d'adopter des propositions fortes et innovantes, élaborées conjointement par la majorité et l'opposition parlementaires, en vue de renforcer les principes de transparence politique et de bonne gouvernance", a commenté mercredi le chef de file du MR au Parlement régional.

(JDD- Belga)