Vaudeville à « Finances.brussels » : le MR exige la fin de la mauvaise comédie

15 mars 2017  — Activité parlementaire

srib-finances-brussels-acarup-startup-1170x770
Après l'annonce des conclusions accablantes de l'audit commandité par le gouvernement sur la gouvernance au sein de "finances.brussels", SRIB, il ne se passe plus un jour sans que ne surgissent de nouvelles révélations sur ce pararégional. Ce matin, le quotidien l'Echo a mis au jour l'injection de fonds effectuée dans le projet ARTEXIS porté en son temps par un siège social situé... au Luxembourg.

"Il faut pouvoir le dire, il y a un réel problème à la SRIB. Il y a un problème de bonne gouvernance au cœur du bras armé de l'investissement public bruxellois", dénonce le Député MR Gaëtan Van GOIDSENHOVEN, "Nous avons exigé et obtenu du Ministre Gosuin qu'un débat ait lieu sur les conclusions du rapport d'audit, nous exigerons que cette grande discussion ait lieu, dans les plus brefs délais, avant les vacances de Pâques au Parlement bruxellois. Nous voulons comprendre pourquoi cette société anonyme, détenue majoritairement par la Région, est devenue un outil incontrôlable et nous voulons tirer toutes les conclusions face à un autre projet porté par le gouvernement actuel, l'Agence Régionale de l'Entreprise et du Commerce (AREC) qui devrait, elle aussi, avoir le statut de... société anonyme commerciale. Un choix de structure juridique qui laisse perplexe".

Pour rappel, l'AREC devrait procéder à la fusion de Impulse, Brussels Invest & Export ainsi que d'ATRIUM.

Pour le Député libéral, « Le gouvernement a promis de mener une réforme de la SRIB. Bien... Mais où sont le calendrier et les priorités ? Je crains que ce dossier rejoigne le monticule des grandes options stratégiques qui n'ont toujours pas abouti, de la réforme des ACS à la création de l'AREC en passant par la réforme des aides à l'emploi, le Small Business Act et les aides à l'expansion économique. Nous sommes déjà à mi législature ! », déplore Gaëtan Van Goidsenhoven, Député au Parlement bruxellois.