Revitalisation urbaine : l’opposition MR-ECOLO-GROEN obtient davantage de participation citoyenne

14 juillet 2016  — Activité parlementaire

294610Bellevue_L_Escaut_TS_TS_10_paysage_DxO_5120pHier, en commission du développement territorial, les députés bruxellois ont examiné le projet du gouvernement bruxellois relatif à la revitalisation urbaine.

Alors que le texte initial du gouvernement bruxellois ne prévoyait aucune disposition sur la participation citoyenne dans le cadre des contrats de rénovation urbaine, l’opposition MR-Ecolo-Groen a obtenu de ré-ouvrir la discussion sur ce point. Les associations avaient d’ailleurs particulièrement insisté sur la nécessité de cette participation, ainsi que la Commission régionale de développement et le Conseil économique et social

Les contrats de rénovation urbaine représentent 110 millions d’investissements publics. A terme, ce nouvel outil sera amené à remplacer en partie les contrats de quartier durable, dont le point fort était justement la participation citoyenne.

Finalement, après discussions et amendements, l'assemblée participative liée à chaque contrat de rénovation urbaine est fortement renforcée au niveau de sa composition et de ses missions, tout au long de la durée du contrat de rénovation urbaine. Un volet participation sera aussi éligible à la subvention. L'opposition a aussi élargi les hypothèses dans lesquelles une participation interviendra, notamment via un prestataire de services spécialisé. Lidée est globalement que la participation des citoyens et des acteurs du périmètre soit effective dans le cadre de la nouvelle politique.

Enfin et surtout, l’opposition MR-Ecolo-Groen a dénoncé la manoeuvre du gouvernement bruxellois d’avoir voulu presser les travaux parlementaires en vue d’adopter rapidement ce texte. L'opposition a obtenu – à force de dépôts de multiples amendements - que ce texte capital ne soit pas voté dans la précipitation et au forceps lors de la dernière séance plénière, le 18 juillet. Une telle pratique aurait été inacceptable, les outils de revitalisation urbaine sont capitaux pour les Bruxellois, ils nécessitent un travail approfondi de la part des députés, ce que l'opposition a effectué. Le vote en plénière interviendra à la rentrée.