Tunnels : la majorité impose Charles Picqué à la présidence de la Commission spéciale

1 février 2016  — Divers

com tunnelAujourd'hui, en début d'après-midi, s'est réunie la Commission spéciale relative à l'étude du dossier des Tunnels bruxellois.

Dénonçant un conflit d’intérêt, le MR s’est élevé contre le choix de la majorité qui a été de nommer Charles Picqué à la tête de la Commission spéciale.

Les députés Boris Dilliès et Vincent De Wolf ont rappelé que Charles Picqué était Ministre-président pendant la période qui allait recouvrir les auditions et que ce dernier avait, à l’époque, par conséquent, eu connaissance des rapports et des budgets.

Pour le député Boris Dilliès, président de la Commission Infrastructure du Parlement bruxellois: « il n’est absolument pas sain que ce soit Monsieur Picqué qui endosse le rôle de Président de la Commission. Il a géré la Région pendant 20 ans, et devra donc à un moment s’« auto-auditionner ». Nous sommes en plein conflit d’intérêt soutenu par la majorité bruxelloise ».

Refusant la politique de la chaise vide, les libéraux n’auront d’autres choix que de participer en restant constructifs.