Où en est-on avec « EasyBrussels »?

8 février 2016  — Activité parlementaire

simplifier bxl

 

Le 22 janvier 2015, le gouvernement bruxellois a annoncé en grandes pompes la création de l’agence régionale de simplification administrative, baptisée « EasyBrussels ». Ce nouvel organisme était censé soutenir la mise en place et l’exécution d’une stratégie globale de mesures, visant à améliorer les rapports entre les services publics et les administrés, citoyens et entreprises.

Au terme de l’année écoulée, force est constater que le dossier est au point mort…

"En l’espace d’un an, les bilans du gouvernement et d'EasyBrussels sont quasiment nuls par rapport aux objectifs de législature. Interrogée en commission parlementaire, la Secrétaire d’Etat a admis le 25 janvier dernier que le plan de simplification administrative laissé en héritage par le gouvernement Vervoort I, n’a jamais été mis en œuvre et qu’il ne pourra donc pas être évalué ! En deux mots, c’est un fiasco pour la réduction de 25% des charges administratives ! En outre et c’est encore plus inquiétant, le nouveau plan 2015-2020 n’est toujours pas sorti des cartons des cabinets à l’entame de 2016," dénonce le Chef de groupe MR Vincent De Wolf.

Pour rappel, l’accord de majorité prévoit une ligne stratégique commune aux différents opérateurs régionaux et une ouverture du dispositif aux communes.

"Au cours de la période 2008-2014, les charges administratives fédérales ont diminué de 1,25 milliards d’euros et une grande partie de ces réductions ont profité aux entreprises. De son côté, le gouvernement bruxellois aurait pu apporter sa pierre à l’édifice et, lui aussi, soutenir la compétitivité de nos PME avec des mesures de bon sens, notamment la généralisation de l’accès aux sources authentiques, de la facturation électronique ou encore des guichets numériques", regrette Vincent De Wolf.

Pour les libéraux, la simplification est un enjeu majeur. "Simplifier le quotidien des Bruxellois en réduisant les formalités administratives est pour nous une priorité. Comme nous l’avons annoncé en janvier, nous déposerons plusieurs propositions de textes en ce sens (certains sont déjà déposés) et dans le cadre de notre ligne de force pour 2016 « Simplibxl »", conclut le Chef de groupe MR.