Collecte des déchets: le MR approuve le changement de position de la ministre mais souhaite une gestion innovante pour demain

2 février 2016  — Activité parlementaire

collecte

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les députées libérales Anne-Charlotte d’Ursel et Viviane Teitelbaum ont réagi au changement de position de la Ministre Fadila Laanan au sujet du système de récolte des déchets ménagers en région de Bruxelles-Capitale.

Le nouveau projet de la ministre est de maintenir le ramassage des sacs poubelles blancs à deux fois par semaine. Quant au ramassage des sacs jaunes et bleus, ils seront bientôt collectés chaque semaine, mais à deux jours différents. Les sacs orange pour les déchets organiques seront généralisés, mais pas obligatoires. Les Bruxellois pourront les utiliser sur base volontaire. Toutes ces nouvelles dispositions entreront en vigueur à l'automne prochain.

« Après une pétition régionale, des motions communales et la colère des syndicats, nos multiples interpellations et la proposition de résolution MR débattue vendredi dernier au Parlement, l'abandon de la réforme de la Ministre Laanan est une victoire pour préserver la qualité de vie des Bruxellois » a réagi Anne-Charlotte d’Ursel.

Si les deux députées approuvent de ce revirement, elles soulignent l’incohérence de la politique du gouvernement en matière de récolte de déchets des Bruxellois-es. Anne-Charlotte d’Ursel et Viviane Teitelbaum ont maintes fois dénoncé en commission environnement l’idée d’une récolte unique de sacs blancs et insisté sur les difficultés logistiques et sanitaires considérables de ce nouveau système pour les Bruxellois-es, rappelant que syndicats et habitant-e-s y étaient opposé-e-s.

« Il faut une gestion innovante répondant aux défis de notre siècle en terme de gestion et de tri des déchets mais aussi en terme de propreté et de comportements dans la ville. Nous espérons que ce retour à la raison débouche sur un système de collecte efficace et durable. Le groupe MR est prêt à collaborer à tous les niveaux afin que les réformes soient réfléchies, stables et innovantes et s’intègrent de manière intelligente dans l’espace urbain», a conclu Viviane Teitelbaum.