Après « Fix My Street », le MR plaide pour le développement d’un « Fix My STIB »

11 février 2015  — Activité parlementaire, Députés, Mobilité, Positions, Propositions

En 2013, Bruxelles-Mobilité lançait l’application « Fix My Street », avec pour but de permettre au citoyen de signaler rapidement et facilement différents types de défectuosités et dégâts sur la voie publique. Un dispositif moderne qui permet à l’autorité publique d’agir plus rapidement, le dysfonctionnement étant directement identifié et géolocalisé.

L’application rencontre un tel succès que le MR aimerait aujourd’hui voir une application similaire dédiée aux infrastructure de la STIB, que cela soit au niveau du mobilier, des lieux d’accueil ou encore du matériel roulant. Actuellement, défectuosités et incidents ne peuvent être rapportés directement à la STIB par l’usager, l’application « STIB Mobile » se concentrant uniquement sur les horaires, les temps d’attente et les informations relatives au réseau. L’usager doit donc se tourner vers un agent en station (quand il y en a…) ou contacter le Service clientèle de la STIB. Deux voies qui ne sont ni adéquates ni pratiques, et qui limitent le signalement des incidents rencontrés. En effet, le signalement d’un problème peut être entravé par l’absence de personnel en station ou aux arrêts, et par l’impossibilité de s’adresser directement aux conducteurs de métro, de bus ou de tram (dont ce n’est pas la mission).

En outre, l’usager des transports en commun rencontre une série de défectuosités qui touchent l’infrastructure du réseau et dont la résolution dépend de différents niveaux de responsabilités éparpillés entre une multitude d’acteurs (STIB, communes, région, Bruxelles-Mobilité,…).

La députée Anne-Charlotte d’Ursel, à l’initiative du projet, soutenue par le député Boris Dilliès, souhaite donc que l’application « Fix My STIB » soit l’extension de l’application « Fix My Street », dédiée à des catégories d’incidents survenant sur le réseau de la STIB, voire une application spécifique à la STIB, basée sur le même principe que l’application développée par Bruxelles-Mobilité.

Cette application « Fix My STIB » pourrait englober le traitement d’une foule d’incidents: abribus cassés, panneaux d'information en panne, arrêts dégradés, dépôts d’immondices à certains endroits des stations, tags, fenêtres cassées, sièges des bus, abribus et des stations de métro dégradés, problèmes de gaines d'aérations abimées, valideurs et portails de contrôle automatiques endommagés, ou encore ascenseurs des stations de métro déficients.

Pour l’initiatrice du projet, « cela permettrait de pallier les carences des moyens de signalement d’incidents ou défectuosités actuellement à disposition des voyageurs, mais aussi d’accélérer la réparation de ces différents dommages, tout en offrant à l’usager un sentiment réel de prise en compte de son avis. » A ce titre, les deux députés libéraux ont introduit une proposition de résolution au Parlement bruxellois, plaidant pour une application dédiée à la STIB.

Communiqué de presse