Un numéro surtaxé pour les PMR : une situation inacceptable !

12 novembre 2014  — Activité parlementaire, Communiqués, Députés, Mobilité, Questions & interpellations

Actuellement, moins de la moitié des stations de métro (48 %) proposent une assistance aux personnes à mobilité réduite (PMR). Un service d’aide qui vise tout particulièrement les personnes handicapées pour lesquelles le fait de franchir l’espace entre le quai des stations et les rames de métro représente une difficulté.

Parmi les différentes possibilités offertes pour réserver cette assistance, on trouve une ligne téléphonique… surtaxée (0,30 €/min) ! Anne-Charlotte d’Ursel, Députée bruxelloise, a dénoncé cette situation révoltante auprès du Ministre Pascal Smet, lundi dernier en Commission de l’Infrastructure.

En dépit du fait qu’un formulaire en ligne soit disponible ainsi que les bornes de contact en station, Anne-Charlotte d’Ursel juge la situation « inacceptable et dommageable quant au signal que l’on envoie aux personnes à mobilité réduite ».

En outre, les recettes générées par ce numéro surtaxé sont dérisoires pour la STIB, celles-ci se montant à une centaine d’euros par an !

Suite à l’interpellation d’Anne-Charlotte d’Ursel, le Ministre en charge de la Mobilité a fait savoir, lors de la Commission, qu’il enverrait un courrier à la STIB afin de demander d’ « analyser les possibilités » afin de transformer ce numéro payant en une ligne gratuite. Pour la Députée bruxelloise, « ce dossier est représentatif d’un manque de prise en compte des difficultés et de la discrimination par les prix que les Personnes à Mobilité Réduite rencontrent quotidiennement ».

Communiqué de presse