Peu d’entrain autour de l’organisation du traditionnel feu d’artifice du Nouvel An

28 novembre 2014  — Activité parlementaire, Bonne gouvernance, Communiqués, Députés, Positions, Questions & interpellations

Vincent De Wolf, chef de groupe MR au Parlement bruxellois, a profité de la séance plénière de ce 28 novembre pour questionner le Ministre-Président de la Région bruxelloise quant au sort qui sera réservé au traditionnel feu d’artifice de Nouvel An, tiré le soir du 31 décembre depuis la Place des Palais.

En réponse aux questions du chef de groupe libéral, le Ministre-Président a plaidé pour une concertation entre la Région et la Ville de Bruxelles, tout en reconnaissant, à demi-mot, qu’il n’y avait pas eu de concertation… Vincent De Wolf a alors proposé un déplacement de cet événement fédérateur et traditionnel vers le Parc du Cinquantenaire (un endroit vaste et facilement accessible), sachant que le financement du feu d’article est assuré par la Chancellerie d’une part, et par la Région bruxelloise d’autre part. Face à cette proposition, le Ministre-Président n’en a même pas pris acte et s’est contenté de déclarer que l’organisation du feu d’artifice était, pour le moment, suspendue.

Pour Vincent De Wolf, « La Ville de Bruxelles est bien entendu libre d’organiser un autre événement sur son territoire, mais il faut admettre qu’il est dommage d’annuler ce rassemblement traditionnel, qui réunit des milliers de Belges et de Bruxellois chaque année. Et ce sans qu’un déplacement de cet événement, subsidié par la Région et la Chancellerie, n’ait même été envisagé… »

Dans le cas d’un déplacement du feu d’artifice au Cinquantenaire, qui se trouve partiellement sur le territoire de la commune d’Etterbeek, Vincent De Wolf, Bourgmestre de cette dernière, a assuré que les autorités communales locales soutiendraient l’événement.

Communiqué de presse