Collecte des déchets : à chaque Secrétaire d’Etat sa réforme qui ne simplifie pas la vie des Bruxellois

24 octobre 2014  — Activité parlementaire, Propreté publique, Questions & interpellations

Ce vendredi 24 octobre 2014, en séance plénière du Parlement bruxellois, la Députée libérale Anne-Charlotte d’Ursel, a interpellé la Secrétaire d’Etat Fadila Laanan à propos du système de collecte des déchets. Les Bruxellois ont en effet connu, durant ces dernières années, de multiples revirements au gré des différents Secrétaires d’Etat ayant eu en charge la propreté publique. Or, pour qu’une collecte soit correctement réalisée, stabilité et régularité s’imposent, de façon à ce que le citoyen puisse s’y habituer et commettre le moins d’erreur possible.

Anne-Charlotte d’Ursel en a profité pour rappeler le coût de chaque nouvelle campagne de communication, estimé à 1 million € l’unité ! Elle est également revenue sur les systèmes mis en place par Emir Kir (tri hebdomadaire des sacs jaunes et bleus) et Rachid Madrane (ramassage une semaine sur deux), et sur le projet de Fadila Laanan qui souhaite à présent ne plus faire qu’une collecte par semaine pour les sacs blancs. « Que vont faire les Bruxellois avec leurs sacs blancs toute la semaine ? Ceux qui ont un appartement, sans terrasse, sans balcon. C’est ingérable. Imaginons… Ils vont déjà devoir faire une analyse stratégique de ce qu’ils vont manger pour éviter les odeurs. Que vont faire les familles qui ont des très jeunes enfants avec leurs langes ? Que faire sur les trottoirs étroits de la capitale avec tous les sacs le même jour au moment des départs à l’école et au travail ? Comment réguler le traffic suite au passage de tous ces camions dans les rues de Bruxelles aux heures de pointes ? » s’est interrogée la députée bruxelloise. S’ajoute à cela le fait que d’ici 2016, les collectes de papiers et cartons, ainsi que des PMC, redeviendront hebdomadaires… But de la manœuvre, selon la Secrétaire d’Etat socialiste : « Simplifier la vie des Bruxellois ! » On croit rêver !

Face à ces questions, Fadila Laanan est restée très évasive, ce qui n’a pas manqué d’interpeller la Députée Anne-Charlotte d’Ursel : « Je suis déçue par votre réponse car très honnêtement j’ai cru qu’après tout le tollé qu’avait suscité votre projet de réforme de collecte vous alliez nous dire aujourd’hui que vous avez réfléchi et que vous allez revenir sur cette réforme, histoire de ne pas détériorer les conditions de vie des Bruxellois. Et ainsi reconnaître que vous vous êtes trompée… Au lieu de cela vous confirmez vos propos ! »

« Par contre, les raisons exactes qui vous ont amené à défendre cette réforme sont restées floues pour bon nombre d’entre nous. Aucune étude de faisabilité sur la table pour l’étayer ! D’après ce que j’ai compris, vous vous en défendez mais vous reconnaissez que la réforme de Rachid Madrane n’a pas porté ses fruits. Visiblement les Bruxellois ne s’en sont pas sortis. Evidemment vous invoquez l’Europe pour réaliser ces changements mais l’Europe nous demande très justement de faire mieux que ce que vos collègues avaient mis en place. Après tout, ce qu’on vous demande Madame la Secrétaire d’Etat c’est de faire des réformes qui améliorent les conditions de vie des Bruxellois et pas qui les détériorent. Des réformes qui simplifient la vie de nos habitants et non qui la complexifient ! » a conclu Anne-Charlotte d’Ursel.

La Députée libérale a également insisté sur le fait qu’il faut continuer le développement des conteneurs dans les quartiers du centre de Bruxelles : « une collègue me montrait il y a peu une photo de conteneurs placés dans le centre de Ljubljana. Il a suffit de deux ans pour que le territoire de la capitale slovène soit couvert. Pourquoi ce qui fonctionne dans les autres pays européens ne fonctionnerait-il pas chez nous ? »

Communiqué de presse