Mobilité à Bruxelles : mauvaise note confirmée !

25 avril 2014  — Activité parlementaire, Communiqués, Mobilité

Lors de la dernière séance plénière du Parlement de la Région bruxelloise, la députée libérale, Viviane Teitelbaum a à nouveau questionné la ministre bruxelloise de la mobilité, Brigitte Grouwels, sur ses aménagements absurdes qui paralysent la mobilité plutôt que de l’améliorer.
La députée MR reproche en effet, depuis le début de la législature, à la ministre de ne pas prendre en compte les conséquences et l’impact de ses décisions. Le réaménagement proposé du boulevard Général Jacques et de l’avenue Buyl sont de parfaits exemples de non-fonctionnement de la politique de cette majorité.
En effet, une décision prise sur des axes de circulation ne tient absolument pas compte du report de ce trafic sur les petites rues avoisinantes, et aucun comptage ni évaluation ne sont prévus. Les premières victimes de ce non sens sont les riverains et habitants qui pensaient jusqu’ici habiter de belles rues calmes…

Viviane Teitelbaum a dressé le même constat ce mercredi 23 avril, en commission infrastructure, concernant l’avenue du Port. En effet, la ministre s’entête à vouloir démolir un témoin du passé industriel bruxellois. Là aussi, les analyses sont faites en dépit du bon sens,  sans réflexion approfondie, et sans considération aucune pour le patrimoine.

Pendant ces cinq années, la politique de la ministre de la mobilité a eu un impact néfaste et son bilan est malheureusement sans appel pour notre Région, désormais classée en tête des villes les plus embouteillées en Europe.
Pourtant, la ministre se satisfait de notes moyennes, telles que celle attribuée par l’enquête de satisfaction de la STIB.

Une fois encore, Viviane Teitelbaum déplore donc que la ministre Grouwels demeure bornée, et dépourvue de toute vision d’ensemble, sans aucune ambition pour Bruxelles.

Communiqué de Presse